Poésie Ados

Un forum où les ados de tous âges tels que vous et moi peuvent s'exprimer ! ^^
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Renaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark_momo_marcy
Poète(sse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 25
Localisation : À l'intérieur de mon utopie
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Renaud   Jeu 13 Avr - 22:17

Je ne sais pas si quelqu'un connait Renaud, c'est un français, comme vous pourrez sans doute le remarquer. En tout cas cette toune-là moi je l'aime beaucoup parce qu'elle est très pacifiste et que j'en suis une grande fervente. Elle s'appelle le Déserteur.


Monsieur le président
Je vous fais une bafouille
Que vous lirez sûrement
Si vous avez des couilles
Je viens de recevoir
Un coup d'fil de mes vieux
Pour m'prévenir qu'les gemdarmes
S'étaient pointés chez eux
J'ose pas imaginer
C'que leur a dit mon père
Lui, les flics, les curés
Et pis les militaires
Les a vraiment dans l'nez
P't-être encore plus que moi
Dès qu'il peut en bouffer
L'vieil anar' y s'gêne pas
L'vieil anar' y s'gêne pas

Alors y parait qu'on m'cherche
Qu'la France a besoin d'moi
C'est con, j'suis en Ardèche
Y fait beau, tu crois pas
J'suis là avec des potes
Des écolos marrants
On a une vieille bicoque
On la retappe tranquillement
On fait pousser des chèvres
On fabrique des bijoux
On peut pas dire qu'on s'crève
L'travail, c'est pas pour nous
On a des plantations
Pas énormes, trois hectares
D'une herbe qui rend moins con
Non, c'est pas du ricard
Non, c'est pas du ricard

Monsieur le président
Je suis un déserteur
De ton armée de glands
De ton troupeau d'branleurs
Ils auront pas ma peau
Toucheront pas à mes cheveux
J'saluerai pas l'drapeau
J'marcherai pas comme les bœufs
J'irai pas en Allemagne
Faire le con pendant douze mois
Dans une caserne infame
Avec des plus cons qu'moi
J'aime pas recevoir des ordres
J'aime pas me lever tôt
J'aime pas étrangler le borgne
Plus souvent qu'il ne faut
Plus souvent qu'il ne faut

Puis surtout c'qui m'déplait
C'est que j'aime pas la guerre
Et qui c'est qui la fait
Ben c'est les militaires
Ils sont nuls, ils sont moches
Et pis ils sont teigneux
Maintenant j'vais t'dire pourquoi
J'veux jamais être comme eux
Quand les Russes, les Ricains
Feront péter la planete
Moi, j'aurais l'air malin
Avec ma bicyclette
Mon pantalon trop court
Mon fusil, mon calot
Ma ration d'topinambour
Et ma ligne Maginot
Et ma ligne Maginot

Alors me gonfle pas
Ni moi, ni tous mes potes
Je serai jamais soldat
J'aime pas les bruits de bottes
T'as plus qu'a pas t'en faire
Et construire tranquilos
Tes centrales nucléaire
Tes sous-marins craignos
Mais va pas t'imaginer
Monsieur le président
Que j'suis manipulé
Par les rouges ou les blancs
Je n'suis qu'un militant
Du parti des oiseaux
Des baleines, des enfants
De la terre et de l'eau
De la terre et de l'eau

Monsieur le président
Pour finir ma bafouille
J'voulais t'dire simplement
Ce soir on fait des nouilles
A la ferme c'est l'panard
Si tu veux, viens bouffer
On fumera un pétard
Et on pourra causer
On fumera un pétard
Et on pourra causer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_momo_marcy
Poète(sse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 25
Localisation : À l'intérieur de mon utopie
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Renaud   Mar 25 Avr - 22:47

Il a fait beaucoup d'autres chansons, mais j'aimerais en rajouter une autre que j'aime beaucoup. Je la trouve tout simplement trop cute! Elle s'appelle C'est pas du pipeau.

Marche près de moi
Va pas t'éloigner
Attention, Lola
Les rues sont piégés

Tâche, ma colombe
De pas mettre un pied
Sur les ligne sombres
Entre les pavés

Sinon c'est l'enfer
Archi assuré
Sinon c'est galère
Pour l'éternité

C'est pas des histoires
C'est pas du pipeau
Fais gaffe à l'abîme
Près du caniveau

Y a que les enfants
Qui savent éviter
Ces sacrées rayures
Qui nous font tomber

Tu sais que les grands
Ceux qu'on s'ra jamais
Suivent leurs chaussures
Sans rien regarder

Nous piétineraient même
Tranquilles, pour peu
Tout ça parce qu'on s'aime
Qu'on vit pas comme eux

C'est pas des histoires
C'est pas du pipeau
Fais gaffe aux adultes
A leurs godillots

N'ouvre pas la porte
Y a sur'ment un loup
Faudrait pas qu'y sorte
Du fond de son trou

Pourrait bien, la bête
Nous bouffer tout cru
En voyant nos têtes
A nous qui avons cru

Si souvent le soir
L'entendre hurler
Au bout du couloir
Ou sous l'escalier

C'est pas des histoires
C'est pas du pipeau
Fais gaffe à ses griffes
Evite ses crocs

Y a que les enfants
Qui savent aimer
Les loups noirs ou blancs
Qui nous font trembler

Tu sais que les grands
Ceux qu'on s'ra jamais
Méprisent souvent
Les chiens sans collier

Leur préférant même
Les agneaux, pour peu
Qu'ils plient sous les chaînes
Et bêlent comme eux

C'est pas des histoires
C'est pas du pipeau
Fais gaffe à jamais
Suivre les troupeaux

PS:Il l'a écrit pour sa petite fille, plus si petite que ça. Maintenant elle a à peu près 20 ans et elle étudit à Montréal! Elle a publié un livre pour jeune, mais je ne sais pas si c'est pour les ados ou les enfants. M'enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_momo_marcy
Poète(sse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 25
Localisation : À l'intérieur de mon utopie
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Renaud   Sam 20 Mai - 18:55

Cette fois-ci il n'y a rien à dire, à part qu'elle s'appelle Manhattan-Kaboul.

Petit Portoricain, bien intégré quasiment New-yorkais
Dans mon building tout de verre et d’acier,
Je prends mon job, un rail de coke, un café,

Petite fille Afghane, de l’autre côté de la terre,
Jamais entendu parler de Manhattan,
Mon quotidien c’est la misère et la guerre

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur l’autel, de la violence éternelle

Un 747, s’est explosé dans mes fenêtres,
Mon ciel si bleu est devenu orage,
Lorsque les bombes ont rasé mon village

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur l’autel, de la violence éternelle

So long, adieu mon rêve américain,
Moi, plus jamais esclave des chiens
Vite imposé l’islam des tyrans
Ceux là ont-ils jamais lu le coran ?

Suis redev’nu poussière,
Je s’rai pas maître de l’univers,
Ce pays que j’aimais tellement serait-il
Finalement colosse aux pieds d’argile ?

Les dieux, les religions,
Les guerres de civilisation,
Les armes, les drapeaux, les patries, les nations,
Font toujours de nous de la chair à canon

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur l’autel, de la violence éternelle

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur l’autel, de la violence éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma collection et mes nouveautés sur renaud(le chanteur )
» Renaud Savoya chez Durango
» Pierre RENAUD
» RENAUD Paul
» [Pujade-Renaud, Claude] Les femmes du braconnier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie Ados :: Écrits d'autrui :: Chansons-
Sauter vers: