Poésie Ados

Un forum où les ados de tous âges tels que vous et moi peuvent s'exprimer ! ^^
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La longue histoire de Damien et Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jowel
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 29
Localisation : Shawinigan
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: La longue histoire de Damien et Nora   Dim 5 Fév - 16:45

Ce récit, écrit sous forme de RP avec ma chère amie Amayiel, est le fruit de plus d'un an d'écriture ( avec toutefois beaucoup de temps d'arrêt ) Il est drôle, amusant, parfois un peu long, mais nous adorons cette histoire, c'est pourquoi je me fait suer à la transcrire dans mon ordinateur. Et aujourd'hui, je décide de la partager.

Qui aura le courage de la lire jusqu'au bout ? lol!

À noter que les étoiles rouges * et les paroles en rouge sont celle d'une jeune fille nommée Nora qui est jouée par Amayiel, et que les étoile bleues * et les paroles en bleu sont celles d'un jeune combattant, Damien, joué par moi ^^
Et les écritures en italique, sont celles du Maître du Jeu, moi encore une fois lol...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


*Se déplaçant un peu partout dans l’auberge, une jeune femme, une adolescente à vrai dire, allait de table en table, d’un air monotone qui se voulait accueillant. Elle servait les clients de l’établissement et s’en occupait… sans trop d’entrain, ni trop d’enthousiasme. Celle-ci avait les cheveux bruns, tout comme ces yeux légèrement teintés de vert. Elle portait un habit simple et typique de paysanne. En fait, c’était la fille de l’aubergiste. On la disait jeune et révoltée, pas très commode mais diplomatique à ses heures, mais ce pourquoi elle était reconnue, était bien son mauvais caractère de gamine de bourgeois. Par contre, elle savait bien paraître au près des voyageurs, pour la simple raison que ceux-ci lui rapportaient parfois beaucoup d’argent de poche.
La jeune fille lâchait parfois un soupir d’ennuie, le travail quelle devait faire ne semblait pas trop lui plaire. Les journées se faisaient longues et routinières. C’était la raison pour laquelle, elle avait décidé qu’un jour, elle quitterait le village pour de bon. Elle marmonnait ce qui la déplaisait de l’endroit qui appartenait a son paternel

* Un jeune homme était arrivé depuis quelques temps dans une nouvelle ville. Il avait marché durant plusieurs jours mais ne semblait pas en être affecté pour autant. Grand, le visage pâle et toute de même robuste, il déambulait dans les rues qui se trouvaient devant lui, posant son regard froid sur ce qui l'entourait, sans sourire, l'air sérieux. Puis, il se trouva devant une bâtisse, une auberge, constatant que son estomac criait famine, il se dit qu'il n'aurait pas le choix d'y entrer, malgré qu'il n’aimait pas être entouré de trop de gens à la fois. Il pénétra donc en ces lieux dont l'atmosphère le laissa totalement indifférent. D'un pas décidé, il se rendit vers le comptoir, et attendit impatiemment que quelqu'un vienne le servir, regardant de ses yeux gris à l'entour de lui, ne prêtant pas vraiment d'attention au gens qui se trouvaient dans l'établissement...

*La jeune femme avança vers le nouveau venu…
-Bonjour et bien venu dans l’auberge du troll farcis... que puis je pour vous?,* Soupira telle

*Le nouvel arrivant tourna la tête vers la jeune fille qui lui adressait la parole...'' il était temps !'' * pensa-t-il, malgré qu'il n'eu pas le temps d'attendre vraiment longtemps. La regardant indifféremment, il se décida à lui répondre...- Un repas ainsi qu'une chambre pour la nuit * dit-il sur un ton neutre sans émotion.

- Bien..* Elle partie quelques minutes et revint avec le repas du jour et une clef…
-ça fera, 10 pièces d’or… *Dit-elle en le regardant avec un regard qui se voulait diplomatique, l’évaluant du regard. 10 pièces d’or était un prix largement trop élevé pour la demande, normalement le prix aurait été de 5 pièces.

* Son regard changea quelque peu en entendant le prix que lui demandait la jeune femme. Il n’était pas très fortuné et se montant lui semblait plus élevé que ce qu’il aurait eut à payer ailleurs.
– Les prix sont bien hauts par ici * dit-il pensant qu’elle se moquait de lui, mais elle n’avait pas vraiment l’air de cela. Il prit donc un petit sac de toile et sorti quelques pièces d’or de celui-ci, et les déposa sur le comptoir…
- Je vous en offre 7 ou je m’en vais * dit-il sèchement, pensant que le montant d’argent qu’il proposait était lui aussi, plus haut qu’en temps normal.

- 9 *Répliqua-t-elle.

- 8, c’est ma dernière offre et c’est largement plus élevé qu’ailleurs! * Répondit-il, la regardant dans les yeux.

-Oui mais…le service et la qualité en valent largement le prix *Menti-t-elle. Elle exagérait toujours le prix.

* D'ordinaire il aurait sans doute été plus d'attaque et aurait exigé un prix plus raisonnable, mais comme il n'avait pas mangé depuis deux jours, ses vivres étant à sec, il rajouta deux pièces d'or sur la table la regardant glacialement, et d'un geste brusque lui arracha la clé et l'assiette des mains et se dirigea vers une table dans le fond de la pièce, où il pourrait être tranquille. -Non mais quand même !!, *siffla-t-il entre ses dents, s'éloignant d’un air colérique...

*La jeune fille eu l’air satisfaite et mit l’argent dans ses poches, puis retourna à ses autres occupations

* L'homme s'assit à la table et engloutit rapidement son repas, ne portant aucune attention à ce qui se passait autour de lui. Puis, une fois son assiette vide, il se leva de sa chaise, et monta l'escalier pour arriver devant la porte de sa chambre qu'il avait chèrement payée. Il s'y engouffra, se dévêtit de sa légère armure ainsi que de sa chemise et se coucha sur le dessus du lit... Ici au moins, personne ne viendrait l'encombrer.

*Mais à peine quelque moment plus tard quelqu’un frappa à la porte

* N'ayant pas eut le temps encore de fermé l’œil, il se redressa sur le lit, s'adossant sur ses coudes, et dit un brusquement dans un soupir : -Qui est-ce !?

*Et on refrappa de nouveau.

* Il se leva donc, prit son sabre au passage et alla ouvrir de quelques centimètres la porte, appuyant le plat de sa lame contre le bois, juste devant son visage d'allure sombre...

*C’était la jeune fille qui l’avait servit plus tôt. Elle avait en main des serviettes et une bassine pour que l’homme puisse prendre son bain. Elle entra sans demander, puis déposa le tout sur le sol, regardant au passage s’il n’aurait pas quelque chose qui traînait sur le sol dont elle pourrait prendre possession.

* « Encore elle ! » se dit-il intérieurement, abaissant son arme... Il la laissa déposer ce qu'elle lui apportait, sans la quitter des yeux, et vit qu'elle regardait en direction de ces effets personnels...
- C'est tout !? * s'empressa-t-il de dire sans la moindre pointe de remerciement.

*Elle lui fit un regard déconcerté, comme si elle le trouvait ridicule..
-Calmez vous…je viens seulement faire ce que je suis obligée de faire chaque soir *Fit elle en restant là.

- Eh bien c'est bien aimable à vous ! * Ironisa-t-il avec un faux et très large sourire dans le visage, lui montrant la sortit de sa main droite, tenant toujours son sabre pointé vers le sol de sa main gauche...

-Ça fait 2 pièces d’or *Fit elle… Elle l’avait déjà roulé une fois, pourquoi pas deux?

* « S'en était trop !! » pensa-t-il déconcerté à son tour...
- Non mais ça va pas ?!?... Reprenez immédiatement votre bassine et partez ! * S'exclama-t-il n'en revenant pas des prix instaurés dans cet établissement et pensant en même temps qu'il préférait resté sale et d'aller se laver le lendemain dans une rivière froide plutôt que de se faire chiper tout son argent en restant en ces lieux...

-Restez poli envers moi ou vous serrez mit en dehors de l’établissement *Menti-t-elle de nouveau en restant plantée dans la chambre

-Sortez tout de même ! * répondit-il sèchement levant son épée à lame recourbée. - Je refuse de vous donner une autre de ces pièces qui se trouvent dans ma bourse !... Va-t-en! * rajouta-t-il se voulant menaçant pour qu'elle le laisse tranquille une bonne fois pour toute.

*Elle regarda la bassine, elle n’était pas supposée repartir avec. -Ah! et puis gardez la donc…votre bassine *Elle sorti en claquant la porte

* Il émit un soupir, verrouilla la porte qu'il venait de se faire claquer au nez et alla ranger son sabre, content de s'être débarrassé de cette enquiquineuse. Puis il se dévêtit au complet et se lava avec l'eau que contenait la bassine s'essuya et remit son pantalon avant d'aller se recoucher sur le lit. Cependant il fût incapable de dormir et plus il s'impatientait devant le sommeil qui ne venait pas, plus celui-ci tardait à arriver. Finalement les yeux clos, il se cru sur le point de s'endormir…

*La jeune fille était retournée a sa chambre, ayant fini sa journée de travaille. Puis un peu plus tard dans la nuit, elle en sortie, avec un sac chargé de vivres sur le dos, marchant sur la pointe des pieds pour ne pas trop faire de bruit avec se plancher qui craquait sans cesse. Elle passa devant la chambre du chevalier avec un craquement assez sonore et descendit jusqu’à l’extérieur, pour s’enfuir de chez elle

* Perdu entre le sommeil et le monde de la réalité, un craquement de plancher se fit entendre juste devant sa porte le fît sortir de sa légère somnolence. Tout le monde étant endormi, Damien désespéré de ne pas pouvoir dormir s'assied sur le rebord du lit. Il savait au fond de lui que ça lui prendrait encore bien des heures avant de retrouver le sommeil, alors il se dit qu'il vaudrait mieux sortir, question de prendre un peu l'air, avant qu'il ne s'enrage contre lui-même. Et puis le bruit entendu avait suscité sa curiosité. Il mit sa chemise et sa ceinture à laquelle était accroché son sabre et sa dague prit la clé de la chambre et sortit de celle-ci prenant garde de la verrouiller derrière lui. Tout de même prudent, il se dirigea vers la sortit faisant craquer le plancher sous ses pas d'homme.
Avançant juste devant lui, il vit dans la noirceur des murs, une silhouette qui se déplaçait... Les yeux gris de l'homme s'étant habitué a la pénombre, il vit que la personne possédait des cheveux bruns... et hélas,... s'était ceux de l'adolescente... Elle transportait sur son dos un sac qui avait l'air rempli de toute sorte de bric-à-brac...
Il ne voulait pas qu'elle remarque sa présence, malgré qu'elle aurait bien pu l'entendre marcher derrière elle, préférant voir par curiosité se qu'elle allait faire...

*Elle ne le remarqua pas et elle marchait sur le chemin principal, en pleine nuit comme ça. Se n’était pas très prudent pour une jeune fille de se promener sans arme... (clin doeil clin doeil au maitre de jeu)...

* Damien la suivait toujours se cachant dans l'ombre des bâtiments. Il ne portait pas son armure mais il se demandait trop où allait cette jeune écervelée c'est pourquoi il la suivait.

* Au dehors le temps était frais, et le vent tiède soufflait dans les rues qu'éclairait la lune presque pleine. À cette heure de la nuit, traînaient encore dans les rues des brigands de toutes sortes... C'est alors que surgit d'entre deux bâtiments un sombre personnage enroulé dans une cape. Il courait rapidement et s'arrêta devant la jeune femme, sortit une dague et s'avança vers elle avec de sombres desseins en tête... Le brigand se trouvant maintenant très près d'elle dit d'un ton froid : -Bonsoir ma joli... *laissant voir sous sa capuche un large sourire malveillant...

*Elle lui fit un regard noir…-Pousse toi de là, tu es dans mon chemin.

* Le brigand sourit encore plus, laissant voir des dents jaunes et noires dans sa bouche. -Oh !... farouche la jolie* dit-il, content, tendant brusquement le bras pour saisir l'épaule de le jeune fille et approchant dangereusement la pointe de sa lame vers elle...

*Elle le repoussa… -Dégage! J’ai dit!

* Damien assistait à la scène toujours caché dans l'ombre. Il restait de glace devant l'adolescente qui se trouvait peut-être en danger, ''après tout c'est elle qui s'était enfuit de chez elle qu'elle paie maintenant de ses erreurs !'' se dit-il de l'intérieur... Il tourna les talons, et sortant de l'ombre il se mit à marcher vers l'auberge où un lit l'attendait...

* L'agresseur reprit fermement l'épaule de sa jeune victime, voulu entraîner cette dernière entre les bâtiments d'où il avait surgit quelques temps auparavant. - Aller vient... * dit-il sombrement, la forçant à le suivre rapprochant sa dague près de sa gorge...

*Elle eu soudainement peur, prise dune certaine panique à voir qu’elle ne l’avait pas repoussé, et elle lui obéi, ravalant sa salive en respirant nerveusement
-Je vous conseille de ne pas me faire de mal…je cri très fort vous savez… * Le prévient-elle

*Le brigant s'arrêta brusquement, entendant la menace de la jeune fille... il se mit à rire...- Tu cri et je te tue dans d'atroces souffrances* lui dit-il la jetant par terre et s'apprêtant à aller se jeter à son tour sur elle...

-Mais au moins je ne mourrai pas pour rien! *Dit-elle avant de lâcher un cri en essayant de donné un coup sur les jambes de l’homme pour le faire tombé

*L'agresseur l'entendit hurler et reçut un coup dans les jambes, ce qui le fît basculer vers l'arrière. Il tenta de se relever le plus vite possible sur ses deux genoux pour essayer d'aller amadouer la jeune fille qu'il avait toujours l'intention d'agresser.

_________________
...C'est si beau l'amour...


Dernière édition par le Dim 5 Fév - 21:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marjoelle.iquebec.com
Jowel
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 29
Localisation : Shawinigan
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La longue histoire de Damien et Nora   Dim 5 Fév - 17:11

*Toujours sur le chemin du retour, alors qu'il allait ouvrir la porte de l'auberge, Damien entendu quelqu'un crier. Il se doutait bien que se fût la petite écervelée de l'auberge puisqu'il avait vu quelqu'un accourir vers elle une lame à la main. Puis, il se demanda s'il devait aller ou non la secourir, après tout c'est elle qui c'était fourrer dans le pétrin toute seule. Cependant, une idée lui vint en tête, s'il allait l'aider peut-être pourrait-elle faire quelque chose en échange pour lui... Pensant qu'il pourrait tirer un avantage de cette situation, il retourna marchant légèrement plus vite qu'à l'habitude où il se trouvait quelques minutes auparavant, écoutant bien pour être certain qu'il n'entendrait pas un autre cri vers lequel il pourrait se diriger pour retrouver l'adolescente...

*La jeune fille se débattait comme un diable, restant sur le sol… tentant d’atteindre son assaillant en battant des pieds, visant précisément le visage.
-Laissez-moi tranquille ! *Cria-t-elle en sentant des larmes mouiller ses yeux. Elle commençait a réalisé qu’elle devait se battre pour garer la vie. Elle cessa de s’agité. Et se recula contre le mur, très tranquillement en regardant son prédateur devant elle. Peut-être pourrait-elle négocier… Avec de la chance, elle réussirait peut-être à le convaincre de la laisser partir contre de l’argent, ou quelque chose du genre…

* Le malfaiteur c’était relever sur ses genoux et esquivait les coups que lui donnait la jeune fille. L’un d’entre eux l’atteignit à l’épaule mas il ne lui causa pas trop de mal… Du fond de sa capuche, il regardait reculer sa victime contre le mur. Il était tenace… Il s’en approcha marchant sur ses genoux, son poignard toujours en main, et sachant qu’elle ne pourrait pas s’échapper décida de mettre pour de bon son plan à exécution. Voulant lui faire comprendre qu’il était maître de la situation. En un geste brusque lui incéra la pointe de sa dague dans la cuisse et lui ouvrit assez profondément sur une bonne vingtaine de centimètres, tout en déchirant la robe qu’elle portait.

*Le jeune homme, les oreilles aux aguets, entendit de nouveau crier. C’était tout prêt de lui. Sans hésiter, il se dirigea vers deux bâtiments, tout en dégainant son épée recourbée. Il discerna, toujours dans la pénombre, une silhouette. Il marcha donc sans faire de bruit vers elle et attendit de voir mieux pour être certain de ne pas frapper la femme à la place de l’homme qui l’attaquait.

* La jeune fille contre le mur lâcha un cri de terreur quand elle sentit une lame entrer en elle… Le bruit du tissu déchiré par l’arme s’entremêlait à son hurlement. Elle cessa ses cris, mais non ses pleures. Elle se disait au fond que plus elle se soumettrait, moins il serait violent avec elle… Elle sanglotait en allant poser sa main sur sa blessure fraîchement faite, se recroquevillant légèrement sur elle-même. Elle aperçu alors, derrière son agresseur une silhouette qui semblait armée. Elle ne se demanda pas si celle-ci pouvait être l’allier de l’homme qui venait de la blesser. Dans sa tête c’était clair, il s’agissait d’une personne répondant à son cri, venant la secourir et lui porter son aide. –Aidez-moi, s’il vous plait * Sanglota-t-elle à son sauveur, alertant son attaquant sans le vouloir, très peu prudente.

*En entendant la jeune femme implorer de l’aide, l’agresseur senti derrière lui une présence. Il se retourna subitement, étant toujours à genoux, pour faire face à une paire de jambe. Brusquement, il se releva et constata que l’homme qui se trouvait devant lui le dépassait en grandeur ainsi qu,en carrure. Son attention était maintenant portée vers ce nouvel arrivant. –Va-t-en…et je ne te ferai…rien * Dit-il d’une voix quelque peu tremblante à l’homme, comme s’il s’agissait d’une menace, tenant fermement le manche de sa dague dans sa main.

*La jeune fille lui demandait de l’aide. Damien su donc où elle se trouvait : par terre. Cependant il aurait aimé un peu plus de discrétion. Maintenant, à cause d’elle, il fut remarquer par le brigand qui se retournant le vit et qui d’une voix tremblante lui dit de partir. Le jeune combattant interpréta cela comme de la peur et il aimait voir ce sentiment causé par lui dans les yeux des gens. Seulement, il n’était pas là pour bavarder, mais pour venir en aide à la fille de l’auberge. –Tu veux rire ?! * Lui dit-il calmement avant de balancer son point droit vers l’avant, visant le milieu su capuchon du malfaiteur…

* La jeune fille resta attentive à la scène, effrayée, elle n’osait pas bouger, ni s’enfuir.

*Le malfaiteur reçu le point de l’homme sur le nez. Il recula mais pas très longtemps, son dos s’adossant presque immédiatement contre le mur d’un bâtiment. Il porta sa main à son visage et la regarda, constatant que son nez saignait. Malgré la peur qui l’envahissait, il voulu riposter. Brusquement, il s’élança, sa dague levée vers le jeune homme, voulant ainsi attendre le cœur de ce dernier pour l’assassiner lâchement, cependant, il n’était pas très agile.

*Le jeune combattant, qui était certes confiant en lui-même, vit revenir l’agresseur vers lui. Il tenta d’esquiver, mais sans doute était-ce à cause qu’il avait voyagé et que ces derniers jours il n’avait pas dormi assez et qu’il était fatigué. Quoiqu’il en soit, il manqua de réflexe et senti quelque chose de froid comme de la glace pénétrer son épaule gauche. Aussitôt son visage se crispa de douleur, se rappelant qu’il ne portait pas son armure. Il tenta immédiatement de bouger son sabre mais n’y parvenant pas puisque la douleur était encore vive. Puis, comme un réflexe de sa main droite prit sa dague et voulu l’enfoncer dans le corps de son opposant en tentant par le fait même de se dégager de la lame qui se logeait toujours dans son épaule que le brigand tenait toujours…

*La jeune fille restait sur le sol en petite boule. Elle ne semblait pas avoir l’intention d’aider son nouvel allier, persuadé qu’il se débarrasserait seul du malfaiteur. De plus, elle était blessée, et pour elle la blessure était très grave, quoique se ne fût pas tout à fait le cas. Elle pleurait en fermant les yeux, attendant que son agresseur soit mit à terre.

*Tandis que l’agresseur pensant qu’il reprenait le dessus, Damien lui enfonça sa dague entre deux côtes, ce qui eut pour effet de lui faire échapper un cri de douleur qu’il tenta d’étouffer. Puis il porta de nouveau sa main à sa blessure en reculant de nouveau, et ainsi permettre à son adversaire de se dégager de lui avec facilité en enlevant l’arme qui était planter dans son épaule. Puis il eut mal et se laissa tomber sur le sol prêt de la jeune fille. Il lui restait suffisamment de force et il s’apprêtait à attaquer sa victime de nouveau avec la même lame…

*Damien était satisfait que son attaque contre l’agresseur aie porté fruit. Il s’approcha de la jeune fille en restant attentif au malfaiteur qu’il venait de blesser et qui maintenant souffrait. Lorsque celui-ci vint pour blesser l’adolescente il fut plus rapide et réussi à arrêter la lame. Il essuya la lame de sa dague et la remit dans son fourreau avant de saisir son sabre à deux mains et de l’enfoncer profondément dans le corps du malfaiteur, dans l’intention de l’achever. Par la suite, il se retourna vers la jeune fille et la regarda d’un air sérieux avec toujours un peu d’indifférence dans le regard.

*La jeune fille sanglotait toujours sur le sol. Elle tenait sa cuisse blessée et voulait qu’on s’occupe d’elle, qu’on la soigne et la réconforte. –Je suis blessée. *Pleura-t-elle en restant dans la même position, ne le remerciant même pas.

*L’attaque que venait de faire Damien sur l’agresseur avait eut raison de ce dernier. Quelques secondes passèrent et la vie quitta son corps pour rejoindre les morts.

*Regardant la jeune fille qui pleurait, il s’en approcha. Elle disait qu'elle était blessée. Ne s’en souciant guère, il lui dit de sa voix normale et quelque peu dure : -Il faut quitter l’endroit, aller, vient. * Puis il regarda sa blessure juste en dessous d’un os sur son épaule. Elle était profonde, encore douloureuse et saignait tout de même gros…

-Je ne peux pas marcher. *Dit-elle en reniflant. Ça c’était ce qu’elle croyait, parce qu’en fait, sa blessure était très peu profonde. Elle ne faisait que tout exagérer et dramatiser. En fait, elle voulait que son sauveur la prenne dans ses bras et en prenne soin…Un peu comme dans les contes de son enfance.

*Damien était debout à ses côtés. –Où t’es blessée ? *Finit-il par dire en un soupir, même s’il ne s’en préoccupait pas beaucoup… Il pourrait peut-être faire quelque chose pour l’aider et ils pourraient détaler de sur les lieux du crime plus vite parce qu’avec tous les bruits qu’ils s’étaient produits, quelqu’un aurait pu être alerté… Il ne désirait pas vraiment risque de passé devant jugement pour avoir tuer un moins que rien.

-Ma cuisse…*Dit-elle en reniflant. Oui, sa cuisse, mais le laisserait-elle regarder la blessure ? Elle tourna la tête vers le cadavre de l’agresseur. –Il est mort ? *Demanda-t-elle inquiète de la réponse. Avoir un cadavre à ses côtés ne la réjouirait sûrement pas.

*Le combattant s’accroupit près d’elle. Il n’était peut-être pas très serviable, mais il voulait partir. –Oui, il est mort.*Dit-il sans émotion. Un de plus ou de moins sur cette terre ne changera pas grand-chose pensa-t-il. – Montre-moi ta blessure, je peux peut-être t’aider. *Puis sans attendre il vint pour regarder la plaie à travers la jupe de sa robe, en déplaçant le tissu déchiré et imbibé de sang encore frais de sa main droite, puisqu’il ménageait sa main gauche.

*Elle se leva aussitôt ! Pas question de resté à côté d’un cadavre ! … Apparemment sa jambe était déjà guérie ^^" – On s’en va ! * Dit-elle précipitamment en commençant à marcher vers la sortie de la ruelle.

*Il la regarda toujours lorsqu’elle se leva…Il comprit donc qu’elle ne voulait pas qu'il regarde ¬ ¬" … « Ah et puis qu’elle s’arrange donc » pensa-t-il. Il se leva à son tour et pose ses yeux sur le cadavre. Il n’avait pas envie de le fouiller. Il prit tout de même la dague de l’homme. Au moins, il pourrait en tirer quelque chose ne la revendant… Il essuya les deux côtés plats de son sabre sur la cape que portait le cadavre, et remit son arme dans son fourreau avant de se diriger lui aussi vers la grande allée, suivant la jeune fille.

*Celle-ci, rendue dans la grande allée, se retourna vers l’homme qui lui avait sauvé la vie, non pas pour le remercier, mais bien pour lui parler d’un ton qui manquait de gentillesse… -Où allons nous maintenant ? * Dit-elle en regardant tout autour, attendant l’avis de l’homme.

*Il sortit derrière la jeune fille… - Fait ce que tu veux mais moi j’rentre à l’auberge * Dit-il d’un ton toujours neutre. Toutes ses choses étaient dans sa chambre et il désirait par-dessus tout se reposer. Il tourna donc en direction de l’auberge, ayant hâte d’être rentré, et se mit à marcher… - J’te conseil de faire la même chose * Reprit-il en s’éloignant. Il voulait qu’elle rentre elle aussi car dans sa tête, elle lui devait maintenant quelque chose…

*Elle regarda au loin puis son regard revint à lui… -Vous êtes voyageur ? * Elle couru un peu pour marché à ses côtés. –Est-ce que vous voyagé ? * Fit-elle, voyant là une belle occasion de se trouvé un guide, un garde du corps et un compagnon de voyage du même coup.

*Il marchait en regardant droit devant lui, et il soupira avant de lui répondre –Oui, j’suis un voyageur,… voyageur So-li-tai-re. * Il sentit en quelque sorte ce qu’allait lui demander la jeune fille, c’est pourquoi il avait répondu ainsi.

-Et bien, ça vous dirait…un peu …de… compagnie ? * Fit-elle en avançant plus vite pour le devancer et se placer devant lui pour être face à face, souriant gentiment… Elle se faisait aimable voulant vraiment partir avec l’homme…
-Je suis très commode…Je sais cuisiner, coudre, je peux même laver votre…arme * Dit-elle pour montrer tous les avantages qu’il aurait de la prendre avec lui.

_________________
...C'est si beau l'amour...


Dernière édition par le Dim 5 Fév - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marjoelle.iquebec.com
Jowel
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 29
Localisation : Shawinigan
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La longue histoire de Damien et Nora   Dim 5 Fév - 17:11

*Il s’arrêta de marcher lorsqu,elle se plaça devant lui. Il écouta se qu’elle avait è dire avant de la pousser légèrement de son chemin et de continuer vers l’auberge… Vraiment, il ne souhaitait pas partager son chemin avec elle.

* Elle alla le retenir par le bras. –Attendez !...s’il vous plaît, … je vais…faire tout ce que vous me demandé de faire… j’irais… chercher de l’eau quand vous en demanderai… j’allumerai les feux le soir… je vous rendrai service…mais amené moi avec vous… je vous en pris * Le supplia-t-elle, voyant sa chance s’éloigner.

*Mais qu’est-ce qu’elle avait à ne pas vouloir comprendre qu’il ne voulait pas l’emmener avec lui ?... Il jeta un regard sur son bras qu’elle tenait et releva son regard dans les yeux bruns de la jeune fille en voulant dire : « Lâche moi dont »
Non vraiment, il avait ses raisons de ne pas vouloir la traîner partout où il irait.
–C’est tout ? Plus rien à rajouter ? Je peux rentrer maintenant ? * Dit-il pour enfin se libérer de la jeune fille, du moins pour tenter…

*Elle le lâcha, ses yeux s’emplissant d’eau, puis elle renifla et marcha derrière lui dans l’intention de s’installé à côté de sa chambre et de le suivre quand l s’en irait le lendemain.

*Arrivant à la porte de l’auberge, il l’ouvrit et fonça droit vers l’escalier pour finalement arriver à la porte de sa chambre qu’il déverrouilla et referma aussitôt derrière lui en prenant soin de la reverrouiller. Il regarda sa blessure… il la nettoya avec de l’eau que la bassine contenait toujours, enroula une serviette à l’entour de son bras et se coucha sur le lit pour maintenant pouvoir s’endormir…

*La jeune fille le suivit jusqu’à sa chambre, et s’assit à sa porte. Elle allait attendre qu’il se réveille de lendemain pour le suivre. Elle était tenace. Elle finit par contre après quelques heures à s’endormir.

* Ça ne lui prit pas de temps avant de s’endormir, étant fatiguée comme jamais. Il dormi bien, et pour quelqu’un qui venait de tuer une personne, son sommeil était bien paisible.
Il se réveilla une fois le matin venu et le soleil levé. Il tenta de se levé mais son visage se crispa de douleur puisque son bras lui faisait mal. Plus ou moins que la veille ? Il ne le savait trop mais c’était sensible. Il voulu regarder sa plaie… Il enleva doucement la serviette, maintenant tachée de sang. Ce n’était peut-être pas une bonne idée de l’avoir mise après tout : du tissu de la serviette et de la chemise avait resté coincé dans la plaie qui commençait à former une galle. Bien qu’il soit débrouillard, ce jeune homme ne sait pas vraiment comment se soigner. Il fait de son mieux, mais souvent, ça laisse à désirer.
Tout compte fait, il ne prit même pas la peine d’enlever sa chemine, et mit son armure de cuir et de petite plaques de métal qui aurait dû mettre la veille… ¬¬" Il remit ses armes et prit sa bourse et fit quelques pas vers la porte et l’ouvrit…

*La jeune fille qu’il avait sauvée la veille dormait profondément en avant de la porte allongée comme elle l’était, elle bloquait le passage aux pensionnaires. En entendant la porte s’ouvrir, elle entrouvrit les yeux dans un demi-sommeil.

*Il resta surprit de voir la jeune femme devant sa porte, certes pas très surprit puisqu’il n’y avait pas grand-chose qui le surprenait, mais il se demandait de qu’elle faisait là, même s’il se doutait trop bien de la réponse. Et puis l’émotion de surprise qui était sur son visage disparu, faisant place maintenant au découragement… Lorsque la jeune adolescente entrouvrit les yeux, il fit un grand pas pour passer par-dessus son corps et se dirigea vers l’escalier qui menait à la grande pièce de l’auberge.

* La jeune fille réalisa que l’homme allait s’en aller. Elle fit alors quelque chose de spontané et de très peu charmant. Elle lui saisit la jambe, voulant être certaine de pouvoir le retenir, elle l’agrippait littéralement. – S’il vous plaît ! *Gémit-elle, le regard implorant la pitié… -Je vous en supplie !

*Il se sentit saisir la jambe et passa près de tomber. Il regarda immédiatement et vit la jeune fille qui se cramponnait à son mollet, et qui le suppliait. Il souhaitait par-dessus tout s’en débarrasser, s’en était déjà fatigant…
-NON ! *dit-il fortement la regardant durement. –Lâche moé * Redit-il à peine une seconde plus tard, sur le même ton de voix.

_________________
...C'est si beau l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marjoelle.iquebec.com
Jowel
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 29
Localisation : Shawinigan
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La longue histoire de Damien et Nora   Sam 18 Mar - 13:32

-Je vais faire tout ce que vous voulez !!! Je ne ferai aucune bêtise ! S’il vous plaît ! Amenez-moi avec vous ! * brailla-t-elle en s’accrochant plus fermement au mollet de l’homme…

*Il était quelque peu… tanné, ou plutôt : vraiment écoeurer. Quand c’est non c’est non, non ? Seulement elle était tellement suppliante qu’il prit quelques secondes de réflexion… -Quel âge que t’as ? Pis qu’est-ce que j’ai pour que tu veuilles partir avec moi ? * dit-il un peu bêtement tandis qu’il sentait la jeune femme serrer davantage sa jambe. Puis il se demanda en lui-même si elle faisait cette scène à tous les voyageurs…et puis elle n’avait pas eut sa leçon avec ce qui s’était passé la veille ?

-17 ans monsieur. J’ai 17 ans et je veux partir avec vous parce que vous êtes un homme… Merveilleux ! Je vais faire tout ce que vous me demanderez de faire…Tout ! Je le jure ! S’il vous plaît, s’il vous plaît, s’il vous plaîîîîît…* Le supplia-t-elle en levant des yeux de pitié vers lui… -Vous êtes un homme extraordinaire… un excellent combattant. Vous avez besoin de quelqu’un à vos côtés pour nettoyer vos trucs et prendre soin de vos armes. Je ferai très bien le travail et je ne demande pas d’argent !... Je veux seulement voyager avec vous…* Ajouta-t-elle pour l’amadouer de ses belles paroles et compliments de toutes sortes. Pourtant elle avait tout de même l’air sincère…et prête à donner beaucoup pour pouvoir partir de chez elle…

-Tout ce que je veux hein ? … laisse moi réfléchir…*dit-il regardant dans les airs pour se donner un petit air pensif. – Humm.. Non, Non et NON ! * Rajouta-til très sèchement. –Lâche moé asteur ! sinon…sinon je te tire avec moi dans les escaliers !

-Allez… s’il vous plait… *Dit-elle, commençant à perdre espoir, restant tout de même accrochée à lui… Elle n’était pas idiote, si elle déboulait les escaliers, il serait entraîné dans la chute… -Dites oui… je vous en prie…

*Il ne réfléchit point : -Comme tu veux ! * Puis il avança vers l’escalier en traînant la jeune fille accrochée son mollet. Puis il vint pour descendre l’escalier et en mettant sa jambe et son pied sur la première marche.. Il déboula, c’était inévitable…

*Damien bascula dans les marches, suivit de la jeune fille… Ils tombèrent le long de tout l’escalier, se cognant un peu partout, puis ils atterrirent sur le sol, Damien sur le dos et l’adolescente par-dessus lui, lui écrasant ainsi l’épaule qui le faisait souffrir… tout cela dans un immense fracas !...

* La jeune femme lâcha tout en un cri en tombant dans les marches. Tombant sur l’homme, elle regarda autour d’elle… Son père allait sûrement venir voir ce qui se passait… Elle prit panique et se releva. Elle n’avait pas été trop blessée dans la chute, le jeune homme lui ayant servi de coussin… - Relevez-vous …vite ! * Fit-elle comme s’ils étaient poursuivit par un assassin fou furieux, le prenant par la main pour qu’il la suive, allant vers la porte de l’auberge pour sortir et s’en aller au plus vite !... Se faisant une petite mise en scène en tête pour lui faire pitié une bonne fois pour toute.

*Le jeune homme atterrit au sol, puis la jeune adolescente lui tomba dessus…Il poussa une plainte sourde puisqu’elle était sur sa plaie…Il n’eut pas le temps de se fâcher qu’en se relevant elle le prit par la main pour l’entraîner à sa suite. Damien ne broncha pas, puisqu’il n’avait pas vraiment envie non plus de rester là…Cependant il se préparait quelques reproches à dire en tête…

* Elle traînait le jeune homme hors de l’auberge pour aller se réfugier dans l’écurie. Elle regarda l’auberge de loin, prenant un air inquiet et légèrement affolée, se montrant entreprenante comme si elle venait de sauver leur vie.

*L’homme la suivie, et puis une fois rendu dans une sorte d’écurie lui dit d’une voix remplie de reproche: - Mais qu’est-ce qui te prend ?!? …* Puis il rajouta sans même lui laisser le temps de répondre à sa première interrogation : - Et pourquoi venir ici ?!?

-Chut !!! * Fit-elle en posant son doigt sur la bouche de celui-ci, le collant sur le mur en se collant elle-même sur lui… - Vous voulez vraiment nous attirer des ennuis ?! * lui reprocha-t-elle en lançant des coups d’œil nerveux à la porte de l’auberge… « « Nous » attirer des ennuis » n’avait peut-être pas sa place. En fait, elle aurait dû dire « M’attirer des ennuis » seulement elle tentait d’être plus convaincante pour pouvoir partir avec lui.

*Elle lui mit un doigt sur la bouche et un drôle d’air apparu sur le visage du jeune combattant. Puis elle le colla contre le mur, en se collant elle aussi sur lui. Il resta totalement froid, même s’il ne comprenait pas encore… - Non mais…qu'est-ce qui se passe ?!? * Murmura-t-il tout bas près de l’oreille de la jeune femme… -Et pourquoi est-ce qu’on se cache ? * Rajouta-t-il dans l’espoir d’avoir quelques explications que se soit… en ayant un léger mouvement de recul.

-Mon père… il ne faut surtout pas qu’il m...Nous voit… si ça devait arriver, vous seriez emprisonné et j’aurais un tas de conséquences * Mentit-elle, pourtant très convaincante. – Sortons de la ville, je vous expliquerez une fois rendus en sécurité…je ne voulais pas vous le dire plus tôt, mais maintenant je crois que c’est le moment * Fit-elle en inventant un complexe scénario dans sa tête…

_________________
...C'est si beau l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marjoelle.iquebec.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La longue histoire de Damien et Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 
La longue histoire de Damien et Nora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite histoire inventée
» La longue histoire du navire-atelier Vulcain ex Kronstadt
» SylvaniaVille une très longue histoire
» Début d'une longue histoire
» Mark HADDON (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie Ados :: Les Écrits :: Vos textes, nouvelles, récits et histoires de tout genre :: Récits fantastiques-
Sauter vers: